Société de services à la personne spécialisée sur le portage de repas au domicile de particuliers, Odellia intervient dans un rayon de 50 km autour de Quimper.

Son directeur, M. Le Goanvic, nous présente son entreprise qui opère auprès des personnes âgées et en situation de dépendance une véritable veille sanitaire et sociale.

Depuis combien de temps existe l’entreprise ?

Le service de livraison existe depuis 12 ans. En 2012, nous avons ouvert notre propre cuisine et, depuis cette date, nous réalisons donc nous-même les plats que nous livrons.

 

À quel type de clientèle vous adressez-vous ?

Beaucoup des personnes qui font appel à nous sont âgées de 80 ans et plus. Certaines sont en situation de curatelle ou sous tutelle. L’entreprise a un rôle humain très important. Les livreurs viennent déposer les repas jusque dans le frigo : c’est l’occasion d’échanger quelques mots, de vérifier que les repas de la veille ont été consommés, de vérifier les dates limites de consommation, etc… bref, de voir si tout va bien. Au moindre problème, on prévient les familles. Il s’agit d’une mission de proximité et de solidarité très importante !

Comment se passe la commande d’un repas ?

Nous avons élaboré des trames à remplir en fonction des menus proposés. Les gens les reçoivent deux à trois semaines avant la date à laquelle ils veulent être livrés et ont une semaine pour se décider.

Nous livrons les repas la veille du jour de consommation, via un camion frigorifique, ce du lundi au vendredi.

Combien d’employés travaillent pour Odellia ?

Neuf personnes s’occupent de la gestion de l’entreprise et de la livraison. La cuisine occupe quant à elle cinq salariés dont une diététicienne.

 

Vos menus sont composés par une diététicienne ?

Tout à fait. Elle intervient en interne pour élaborer nos menus et peut aussi agir à la demande des clients, ce sans surcoût. C’est un service demandé par exemple par les personnes diabétiques, soumises à un régime particulier (sans sel ou sans graisse) ou connaissant des problèmes de mastication. Notre diététicienne est à même de concevoir des menus adaptés sur mesure.

Comment définiriez-vous la cuisine que vous préparez ?

À la fois traditionnelle et familiale. Elle s’appuie en général sur les produits de nos régions, en particulier bien sûr de la Bretagne, mais peut aussi s’inspirer de ce qui se fait à l’étranger. Nous avons une gamme cuisine du monde qui plaît beaucoup.

Quels types de produits utilisez-vous ?

Nous travaillons avec des acteurs locaux : valoriser les ressources de proximité est très important pour nous. Nous achetons notre bœuf chez un boucher de Quimper et notre porc à Saint-Evarzec, dans une entreprise qui élève et abat les animaux sur place. Même chose avec la volaille, qui provient d’un abattoir de Landrévarzec.

 

Quels types de menus proposez-vous ?

Nous proposons différentes formules. Il est ainsi possible de commander son seul repas du midi ou d’y adjoindre une collation pour le soir.

Les gens ont du choix car nous proposons différents plats tous les jours et que nous n’imposons aucun menu. Il est tout à fait possible de prendre à la carte ! Ceci étant dit, la majorité des gens qui commandent chez nous opte pour l’une de nos deux formules.

De quoi se composent ces deux formules et combien coûtent-elles ?

La formule du midi comprend une entrée, un plat, une garniture et un dessert : elle est proposée à 9,80 euros (7,35 euros après crédit d’impôt).

La formule midi/soir est composée des même éléments que celle du midi plus une collation pour le soir. Elle est facturée 10,90 euros (8,18 euros après déduction).

Le recours à vos services ouvre droit à un crédit d’impôt ?

Absolument. Le coût du portage du repas (autrement dit la livraison) donne droit, comme tout service à la personne à domicile, à une déduction fiscale de 50 %.

 

Article quimper.maville.com